IMPACTS SOCIAUX, ENVIRONNEMENTAUX, ÉCONOMIQUES DES PROJETS EURATLANTIQUE : ÇA SE DISCUTE...

Publié le par Interassos

Territoire EuratlantiqueLe 21 septembre dernier, le collectif AddR1 rencontrait le directeur d'Euratlantique. Il fût question de plusieurs sujets d'intérêt général en rapport direct avec les projets d'Euratlantique sur Bordeaux, Bègles ou Floirac : Economie locale, emploi, circulation automobile, logement social, concertations, environnement , énergie etc.. Et voici le compte rendu

 

  Participants :

  • Pour l'OIN2 Euratlantique : Philippe Courtois directeur général et Frédéric Brouard chargé de mission concertation.

  • Pour “l'Alliance des deux rives” (AddR) : Noëlle Ribot (Bordeaux), Christian Robert (Floirac), Michel Lalanne (Bègles)

Impression positive ressentie lors de cette rencontre. Partant des questions que nous avons posées, les échanges se sont déroulés de manière ouverte et directe.

----------

Préambule : regard sur la maquette du projet St Jean/Belcier d'Euratlantique …En l'état, elle ne permet pas de savoir ce qui est prévu, décidé, envisagé, modifiable (ou pas…). Elle doit faire l'objet d'une réactualisation.

Présentation de l’AddR : constitution, objectifs, motifs de la rencontre, référence à nos questions et l'ordre du jour à l’OIN adressé début septembre (voir annexe).

Notre demande pour la rencontre d'aujourd'hui, rejoint celle qui a eu lieu avec le Collectif du Grand Belcier en avril dernier; Tous les points abordés relèvent en effet d'une problématique transversale et commune aux trois municipalités impactées par l’OIN.

Rappel de l’ «historique » Euratlantique par P. Courtois et de son impact : il n’y a pas seulement un projet urbain, mais plusieurs projets de ville y compris un quartier d’affaire, c'est une réurbanisation de quartiers via un quartier d’affaires, découlant de décisions politiques.

1 - L'emploi local, l'économie locale

1.1 - Les clauses d’insertion seront appliquées 

  • Pour les opérations publiques et celles des bailleurs sociaux ainsi que pour une majorité des acteurs privés.

  •  L’organisation de ces clauses sera effectuée par les PLIE3 locaux. 

  • Nous ne manquerons pas de nous assurer auprès de ces différents PLIE que les clauses sont bien remplies par les investisseurs privés. Les investisseurs publics et les bailleurs sociaux y sont tenus de part la loi.

 

 

1.2 - Privilégier les emplois locaux 

Notre interlocuteur Philippe Courtois a été très clair sur ce point ; en aucun cas, aucune clause n’imposera aux investisseurs de privilégier les emplois locaux.

En effet, il craint de ne pas être dans la légalité.

1.3 - En ce qui concerne les opérations PPP (partenariat public privé) même si le directeur de l’OIN n’y est pas favorable, ce choix politique dépend en réalité des collectivités (Mairies, Départements ou Régions).

Quant à nous, nous y sommes opposés.

A ce propos voici un article très intéressant dont voici le lien : « Alain Rousset sonne la charge contre les PPP »

1.4 -  Comment favoriser l’emploi avec les PME4

Nous préconisons que les investisseurs aussi bien publics que privés ne fassent pas appel aux marchés «Tout corps d’états », qui favorisent beaucoup trop les grands groupes de BTP5 au détriment des PME locales.

La réponse d’Euratlantique : « Il n’y aura aucune contrainte auprès des investisseurs qui choisiront eux-mêmes le type de marché, soit tout corps d’états, soit en lots séparés». Une contrainte de ce type aurait des conséquences financières supplémentaires pour Euratlantique.

Notre interlocuteur regrette que les PME locales se manifestent trop peu. Des organismes comme la chambre des métiers ou groupement d’artisans devraient être des interlocuteurs privilégiés

1.5 - Privilégier l’emploi des matériaux régionaux ou hexagonaux 

  • Notre hantise étant d’éviter comme par le passé d’acheter les pavés granit pour le tramway en Chine ou le tablier du pont BA BA6 en Italie !!!

Notre interlocuteur admet que ces recommandations sont difficiles à mettre en place et souvent en marge des réglementations .

Toutefois, avec la participation du groupe Pichet, une filière Bois sera développée régionalement.

  • Une étude pour l’utilisation des carrières de pierres locales, tombées dans l’oubli, serait envisagée.

2 - Concernant la construction des logements

  • Volonté d'Euratlantique de construire des logements privés en accession à la propriété sous diverses formes : Très grande attention portée pour l'accession sociale à prix maîtrisés, du fait du risque de spéculation : (en attente connaissance de la loi Dufflot qui doit remplacer la loi Sellier).
  • Comment Euratlantique peut il maîtriser les prix pour le logement social (location ou accession) Ces prix (de vente ou de location) sont négociés au préalable par Euratlantique avec les promoteurs. En cas de non respect des engagements, les promoteurs ne pourront plus avoir d'accès à des achats de terrains.

3 - La concertation : quelles réponses sont apportées aux questions posées lors des réunions publiques ?

La concertation réglementaire est achevée. Les compte-rendus des réunions publiques qui manquent (2 Décembre et 2 Juillet) seront mis sur le site prochainement.

Lors des tables rondes et des réunions publiques, beaucoup de propositions et de craintes ont été évoquées par les participants. Il demeure difficile de connaître les suites données aux questions posées par les citoyens : quels sont les points ayant fait l'objet de réponses positives, ceux en attente, ceux sur lesquels ils n’auront pas satisfaction.

Quelques un de ces points ont été abordés :

  • Utilisation d' « indicateurs sociaux » (demande présentée en réunion publique du 2 décembre 2011) : un observatoire sera mis en place par A’Urba avec l’INSEE (statistiques en ilôts).

  • Mixité sociale : Euratlantique a pour but que les gens ne déménagent pas…il y aura des populations nouvelles, davantage de salariés, une population plus diversifiée, y compris du fait de la politique de logement : 120 000m2 sur St Jean/Belcier/Care Vernet dont 50 % de logements sociaux. La première tranche va être lancée : beaucoup d'attente de la part des bailleurs sociaux, volonté de favoriser l’accession, de veiller à la répartition, en tenant compte de l’environnement initial des nouvelles habitations construites.

  • Pour engager cette mixité sociale, il ne paraît pas souhaitable à Mr Courtois de prévoir de placer sur le même palier des personnes ayant des situation sociales très différentes.

  • Résidences fermées ou pas : les avis divergent à ce propos.

  • Pas de clôtures entre espaces verts et publics afin d’agrandir l’horizon et d’éviter la sensation d’enfermement : Sur ce sujet, l’OIN n’imposera aucune contrainte.

  • Création d’un réseau de chauffage urbain afin de mutualiser et réduire les dépenses d’énergie et diversifier dans l’avenir les sources d’énergie.

Cette idée a été reprise par Euratlantique, et une étude de faisabilité par la CUB est en cours. La décision sera prise mi-2013. La source d’énergie de ce chauffage urbain serait l’usine de traitement des ordures de Bègles ASTRIA. Le réseau de chauffage ne s’étendrait toutefois pas au-delà de la Gare, les voies ferrées étant un obstacle. Nous suivrons cette décision avec beaucoup d’intérêt.

  • Possibilité d'information des citoyens à propos des cahiers des charges, des ventes des terrains etc..

  • L‘avancement des promesses de ventes signées, fera l'objet d'une information en temps réel sur le site internet d'Euratlantique, afin que les citoyens puissent consulter les permis de construire. C'est la promesse qui a été faite.

  • Par contre le citoyen n‘ aura pas l’accès au cahier des charges des promesses de vente même si quelques informations seront rendues publiques ( type de logement, commerce, énergie etc…).

  • Les actes de ventes ne seront effectifs que lorsque le permis de construire sera conforme aux réglementations, aux chartes de Euratlantique et de la Cub et bien sûr aux conditions de la promesse de vente négociées entre L’OIN et l’aménageur/promoteur.

4 - Circulation automobile

Nous avons posé le problème de l'évolution de la circulation automobile dans et autour du périmètre d'Euratlantique, notamment celui relatif à l'accès à la gare (avec l'arrivée de la LGV (ligne à grande vitesse) en 2017.

L'urbaniste du projet St Jean/Belcier/Carles-Vernet, M.Reichen, doit rencontrer la mairie de Bègles à ce propos pour explications.

Une étude est en cours qui sera terminée en fin d'année ou début de la prochaine.

-------

Proposition de se revoir dans 2 mois sur l'ensemble de ces points.

 

Compte rendu rédigé par Noëlle Ribot, Christian Robert et Michel Lalanne.

 

1 - AddR - groupe inter-associatif - Bordeaux, Bègles Floirac - Alliance des 2 Rives

2 - Opération d'Intérêt National

3 - PLIE : Plan local pour l'insertion et l'emploi – Il s'agit ici du Plie des Graves, de Garonne et de Bordeaux

4 - Petites et Moyennes Entreprises

5 - Bâtiments et Travaux Publics

6 - Bacalan Bastide

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article