PONT J.J. BOSC : QUAND L'HORIZON SE DEGAGE

Publié le par M. Lalanne

conseil cub 2Lors du conseil de communauté urbaine du 26 avril, l'horizon s'est dégagé pour l'avenir du pont JJ Bosc. En fin de séance, à la suite du vote du plan pluri-annuel d'investissements, le président Vincent FELTESSE a confirmé le projet, et déroulé son échéancier (présenté ci-après).

Lors du groupe de contact qui a suivi, ces informations ont été confirmées, avec des précisions supplémentaires : le budget prévu est intégralement maintenu. Un débat s'est instauré qui a permis de pointer quelques échéances à prévoir. Nous y reviendrons dans les prochains jours.

Depuis octobre, l'incertitude s'était installée suite à diverses annonces parfois contradictoires et plusieurs articles de presse. Sud Ouest n'a t-il pas titré "le pont JJ Bosc mis au placard" ou bien "la rigueur menace le futur pont Jean-Jacques-Bosc".

Dans ce contexte, nous (l'Ad2R) avons estimé indispensable d'interpeller les décideurs à propos des conséquences possibles sur la circulation automobile et sur les recommandations issues de la concertation, des différentes hypothèses de décision pour le pont. Hypothèses qui étaient annoncées ça ou là, à l'approche du conseil de CUB : abandon ou report de la construction, "coup de rabot" sur le budget prévu etc...

Un courrier, (voir aussi ci-après) a donc été adressé aux différents groupes d'élus communautaires de la Cub, aux maires des villes de Bègles, Bordeaux, Floirac, ainsi qu'aux membres du groupe de contact. Un autre courrier était envoyé à Euratlantique, dont la réponse sera publiée sur ce blog.

Enfin un article paraissait sur Sud-Ouest le jour même du conseil de Cub, le vendredi 26 avril, suite à notre sollicitation.

 

Les débats en conseil de CUB 

En conclusion, l'échéancier pour les pont présenté par le président Vincent FELTESSE

 

  • Jury de concours pour sélection du maître d'oeuvre parmi les 5 candidats déjà sélectionnés : le 13 juin 2013.
  • Délibération du conseil de CUB lors du dernier conseil de juillet.
  • Négociation durant quelques mois, afin d'aboutir à l'approbation définitive du maître d'oeuvre en décembre 2013.
  • Notification du marché janvier 2014.
  • Enquêtes publiques et études d'impacts : à partir de septembre 2014.
  • Appel d'offre pour les travaux en juin 2015.
  • Déclaration du projet et confirmation de "faire" par conseil cub.
  • Début effectif des travaux comprenant aussi les voiries et raccordements : avril 2016.

 

Les interventions

 Plusieurs intervenants se sont exprimés concernant le projet de pont  

Jean-Claude GALAN (PCF), évoquant notre courrier et nos questions relatives aux conséquences possibles sur la circulation. Demandant qu'il n'y ait pas de rabotage sur ce projet

Cément ROSSIGNOL (EELV), faisant part de sa satisfaction de voir l'aboutissement du lien retrouvé entre les deux rives avec la programmation du pont JJ Bosc. Il avait également soutenu le projet lors de conseil précédent.     

Mathieu ROUVEYRE (PS), pas de raison de s'opposer aux crédits affectés au pont. Son collègue Jacques RESPAUD était intervenu en faveur du pont lors du conseil précédent.

Alain JUPPÉ, (Communauté d'avenir), indiquait s'être assuré que le lissage des travaux sur le pont, proposé par son groupe, ne mettait pas en cause le bon déroulement de l'opération Euratlantique (question que nous avions posée quant à la coordination nécessaire pour éviter les problèmes de circulation)

Lettre aux décideurs en date du 16 avril

Madame, Monsieur....

C'est en tant que représentants associatifs et citoyens regroupés dans l'Ad2R (Alliance des 2 rives)*, ayant participé à la concertation du nouveau pont J.J. BOSC, et membres actuels du groupe de contact, que nous nous adressons à vous à propos des questions que soulèvent les ajustements prévisionnels concernant le projet de pont JJ. Bosc.

La concertation « franchissement JJ Bosc » a été initiée par le président Vincent FELTESSE et unanimement reconnue comme exemplaire. Cette concertation, avec ses recommandations adoptées par la C.U.B., ne peut être dissociée du projet de pont. Elle lui confère une valeur. Les élus de la CUB ne devront pas manquer de considérer cette réalité là, lorsqu'ils prendront la décision politique. 

Le coût prévisionnel du pont est justifié par la prise en compte des besoins liés au développement du sud métropolitain : un ouvrage d'art particulier, adaptable aux évolutions des modes de circulation dans le temps pour des solutions alternatives à la voiture individuelle, comprenant des voies de transports en commun, automobiles, voies cyclables et piétonnières confortables, des espaces reliant les espaces publics des deux rives, et pour ce pont là, les raccordements sont prévus. Ce coût correspond à l'élaboration d'un projet raisonnable.

Une réduction du budget prévisionnel permettra t-elle de respecter ces préconisations ainsi que les recommandations issues de la concertation ?

Sachant que la date d'arrivée de la LGV est maintenue, le report du projet de pont ne risque t-il pas d'avoir des effets considérables sur les déplacements, (transports en commun, circulation automobile) et sur le projet Euratlantique 

 Veuillez agréer, ...

 Noëlle RIBOT, Christian ROBERT et Michel LALANNE

Publié dans Suivi Pont JJ Bosc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article