UN PONT, MAIS PAS N'IMPORTE QUEL PONT !

Publié le par M. Lalanne

PONT JJ Bosc mars 2013Un pont peut en cacher un autre !

 

Au moment où l'attention se porte sur le pont « Chaban Delmas » à l'occasion de sa mise en service et de son inauguration, il est bon de rappeler qu'un autre pont à l'état de projet va sous peu faire l'objet d'une décision politique des élus de la C.U.B. Cette décision ne se réduira pas à « faire » ou « ne pas faire » ce pont, comme cela a pu se dire ou s'écrire depuis le mois d'octobre dans la presse, mais, en fonction du niveau de moyens attribués, déterminera de « quel pont », il s'agira.

 

Le pont de la concertation

La concertation « franchissement JJ Bosc » a été initiée par le président Vincent FELTESSE et unanimement reconnue comme exemplaire. Cette concertation, avec ses recommandations adoptées par la C.U.B1., ne peut être dissociée du projet de pont. Elle lui confère une valeur. Les élus de la C.U.B. ne devront pas manquer de considérer cette réalité là, lorsqu'ils prendront la décision politique. A quoi servirait il d'avoir réalisé une concertation, si ce travail démocratique échouait au seuil de sa concrétisation ?

Le coût du projet.

Durant le dernier trimestre 2012, la presse s'est fait l'écho de l'évolution notable du coût prévisionnel de ce pont. Ceci a pu induire quelques interrogations.

Le choix de réaliser un franchissement, étant fait par la C.U.B. La rôle de la concertation à consisté essentiellement à en déterminer le type, donc l'usage et les objectifs essentiels.

 

Entre 2009 et 2012 le coût prévisionnel du pont est passé de 82,1 à 133 M€ 2.. Au début, chiffrage pour un pont « basique » comprenant 2X2 voies, pistes cyclables et trottoirs. A l'arrivée, la prise en compte des besoins liés au développement du sud métropolitain : un ouvrage d'art particulier, adaptable aux évolutions des modes de circulation alternatifs à la voiture, comprenant 2X3 voies pour passage simultané de lignes de Tram et Bus, d'automobiles, des voies cyclables et piétonnières confortables, des espaces reliant les futurs espaces publics des deux rives, et pour ce pont là, l'intégration des raccordements routiers sur les deux rives sont prévus. L'inflation, les frais de maîtrise d'oeuvre et d'ouvrage, de concours et de concertation faisant le reste. Nul dérapage donc, mais un le coût correspondant à l'élaboration d'un projet raisonnable.

Le pont élément majeur des transformations urbaines entre Bordeaux, Bègles, et Floirac

Qu'en serait il en l'absence de pont, des besoins de déplacements qui vont apparaître sur ce territoire, entre gare et habitation, travail, loisirs ou pour d'autres motifs. Comment en l'absence de réponses adaptées, conserver ou donner à la ville et ses espaces publics, les possibilités du bien vivre ensemble, et du bien y habiter, se rencontrer, travailler ...

Prenons par exemple Euratlantique avec l'arrivée de la ligne à grande vitesse sur Bordeaux à l'horizon 2017 : doublement de l'activité de la gare St Jean avec sa nouvelle entrée côté Belcier. Un quartier résidentiel et d'affaires construit entre voies ferrées et boulevard JJ Bosc, qui se prolongera rive droite sur Bordeaux et Floirac. En tout, sur cet espace, quelques 30000 nouveaux habitants viendront se loger, et 20 à 25000 autre environ y travailler3. Plus au Sud sur Floirac : La Z.A.C. des quais, une salle de spectacle. Ensuite Euratlantique encore, avec Floirac Sud. Rive gauche, Bègles ne sera pas en reste avec la transformation du bord de Garonne en boulevard urbain, et l'édification de la cité numérique.

 

Oui, un pont … mais pas n'importe quel pont….

 

1 Communauté Urbaine de Bordeaux

  2 Chiffrage communiqué lors du groupe de contact de la CUB, du 8 novembre 2012.

3 Voir sur site Euratlantique 

  

Publié dans Suivi Pont JJ Bosc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article